High contrast toggle

La Famille Bélier : les Sourds à l'écran ?

2014-12-19

English Flagfr

Ces deux derniers jours, j’ai participé à plusieurs débats sur Facebook à propos d’un film tout juste sorti en France.

Ce film, c’est “La Famille Bélier”. Non, ce film n’est pas à propos d’un troupeau de béliers vivant dans une ferme (quoique cette famille habite en effet dans une ferme… ok je viens de comprendre la blague), c’est juste leur nom de famille. Apparemment, le but ici est de suggérer qu’ils ont un fort caractère, ou quelque chose comme ça…

Puisque je suis en France pour les vacances, je compte aller le voir pour me faire une idée. Le film a déjà un gros succès, et il est apparemment pressenti pour surpasser “Les Intouchables”. Au fait, si vous vous posiez la question, les films ont en commun le fait que le personnage principal dans “Les Intouchables” était en fauteuil roulant, et dans “La Famille Bélier” on a une famille avec des parents Sourds. On peut donc englober ces deux films dans une belle catégorie unique. “Quoi de mieux qu’un film avec des handicapés pour surpasser un autre film avec un handicapé ?” Ok, j’arrête d’être sarcastique deux minutes…

Bien sûr, il m’est impossible de faire une critique de ce film sans l’avoir vu, et ce n’est pas ici mon but. Malgré tout, ce que j’en sais déjà m’a posé certains problèmes qui peuvent être notés avant même le visionnage. Les voici :

Le coup de la bande-annonce sans sous-titres.

Après avoir contacté la boîte de production sur Twitter, il existe bien en fait une version sous-titrée.
Malheureusement, tous les articles en ligne que j’ai consultés (un paquet) et qui parlaient du film ont inséré la vidéo sans sous-titres à la fin de leur prose. Cette vidéo a été vue plus de 350 000 fois et ce n’est pas fini. Si je clique sur cette vidéo pour atterrir directement sur le site de Youtube, la version avec sous-titres n’apparaît pas à droite, dans la liste des vidéos “similaires”. En gros, pour s’apercevoir qu’il y a une vidéo sous-titrée, il faut aller sur le site de Youtube, cliquer sur la chaîne Youtube de la boîte de production, aller dans l’onglet vidéos, et fouiner un peu puisqu’il y a eu d’autres vidéos postées depuis. Super pratique ! Du coup, cette vidéo a moins de 10 000 vues, au fait… La version sous-titrée a été vue tant de fois que même en googlant les mots-clés nécessaires, c'est bien celle-là qui est en haut des résultats.

Surpris ? Sachant que Youtube offre la possibilité d’avoir une seule vidéo avec les sous-titres activés ou non, j’ai trouvé cela décevant.

Par ailleurs, au cas où vous vous posiez la question, les autres bandes-annonces de cette boîte de production n’ont pas de sous-titres. Donc c’est vrai, ils ont fait un super effort... Oups, j’ai repris le sarcasme. Non, vraiment, si effort il y a eu, il s’est arrêté là, puisque le film n’est pas disponible avec sous-titres pour TOUTES les séances, sur TOUTE la France, comme par exemple, ah oui, le film Marie Heurtin soutenu par Art’Pi, un magazine créé par des Sourds…

Notons : à la suite de mes tweets à Mars Distribution, Stimento mag a décidé de remplacer la vidéo à la fin de leur article avec la version sous-titrée. Bien joué !

Quel est le problème ? => Une fois encore, les Sourds ont besoin d’un accès spécifique. Si spécifique qu’il faut une vidéo séparée juste pour eux, alors qu’avoir une seule vidéo avec des sous-titres à activer ou non serait possible. Ils auront aussi besoin de séances spéciales pour voir le film, séances qui seront minoritaires. C’est peut-être un détail pour beaucoup mais ceci renforce en un sens l’idée que les Sourds sont séparés de la société, et plutôt inférieurs. Ce n'est pas la version qui leur est accessible qui est partagée avec enthousiasme.

Quelle solution ? => Une seule vidéo. Au pire, s’il faut deux vidéos pour pouvoir utiliser des codes couleur dans les sous-titres (je ne crois pas que ce soit possible via l’outil Youtube, mais je peux me tromper), partagez au moins le lien vers la vidéo sous-titrée dans la version non sous-titrée, et vice-versa. Encouragez les journalistes à partager la version sous-titrée en priorité ! (Je ne veux pas suggérer l’idée d’une vidéo unique sans possibilité de désactiver les sous-titres, sachant qu’ils peuvent causer des difficultés à certaines personnes.) Enfin, diffusez LARGEMENT le film avec des sous-titres. Je n’arrive pas à croire que je doive écrire une idée qui devrait être si évidente. Une pétition a même été créée pour cela bien qu’elle soit décrite comme un “coup de gueule” plutôt qu’une vraie pétition (c’est dire à quel point il y a peu d’espoir d’être écoutés).

Les parents, Sourds, sont joués par des entendants.

Je ne devrais même pas avoir à développer cette idée, mais j’ai eu un long débat avec une étudiante en master cinéma qui m’a expliqué à quel point j’avais tort. C’est ok pour des entendants de jouer des acteurs Sourds sur grand écran, parce que c’est bien ce que le mot acteur inclut : jouer un rôle. Si on dit ça, autant dire que seules les femmes peuvent écrire des rôles de femmes, par exemple. Mon mode de pensée suggère que les entendants et les Sourds ne peuvent pas se comprendre, quelle société suis-je en train d’essayer de créer ? Je ne veux pas être trop dure car j’ai eu un débat enrichissant avec cette personne et cela m’a forcée à réfléchir plus sur le sujet, sans qu’elle ne se braque. Cependant, tout comme ma première critique, je ne devrais même pas avoir à me justifier. Comme Maysoon Zayid l’a si bien dit : “Si une personne en fauteuil roulant ne peut pas jouer Beyoncé, alors Beyoncé ne peut pas jouer une personne en fauteuil roulant”. C’est aussi vrai pour les Sourds.

Yann Cantin a écrit un article au sujet du film, où il argumente cette idée avec bien plus d’éloquence et donne des détails que je ne connaissais même pas avant de m’agacer sur ce point. Par exemple, les deux acteurs n’utilisent même pas la même “langue des signes”. François Damiens, Belge, a appris la langue des signes belge francophone, alors que Karin Viard et Louane Emera ont appris la langue des signes française. J’ajouterais que dans la bande-annonce, on voit Paula utiliser des phrases complètes versus, quoi, trois signes et demi ?

Quand j’ai demandé plus d’informations à Mars Distribution, ils m’ont dit que le fils de la famille est Sourd dans la vraie vie, mais comme Cantin le dit aussi, ce n’est pas un rôle majeur et le message est clair : hé, c’est notre film de Noël, notre succès annoncé au box-office, on ne peut pas avoir un Sourd dans un rôle majeur ou le film ne serait plus aussi susceptible de rapporter gros ! Comme l’une des personnes avec qui j’ai discuté me l’a dit, le cinéma français n’est pas en bonne santé et cela nécessite des choix…

Les Sourds comme outil de comédie.

Je rêve du jour où on verra un Sourd dans un film et où son personnage sera, tout simplement, Sourd. Il ne sera pas là pour inspirer, ou montrer comment surmonter les obstacles, ou faire rire via sa surdité. Ce sera un personnage dans l’histoire, avec une intrigue plus développée que celle d’être “le Sourd du film”. Rien que dans cette bande-annonce, je vois :

Tout ceci déshumanise les Sourds. Ils ne sont pas vraiment comme nous. En plus, ils n’arrivent pas à exister sans leurs enfants. Mon impression est que beaucoup des bons sentiments du film viennent de l’aspect “Pauvre adolescente de 16 ans veut devenir chanteuse et aller à la capitale sur les conseils de son professeur. Papa et maman, Sourds, ne pourraient pas se gérer sans elle. Drame, tristesse, tout le monde est mal mais heureusement ils s’en sortent car c’est ça LA FAMILLE !”.

Les Sourds, vraiment à l’écran ?

Certains me trouvent trop dure. Nous devrions nous réjouir d’avoir des Sourds et de la langue des signes française sur grand écran. Le truc, c’est que ce film se veut une comédie avant tout. Une comédie, et un moyen de verser sa larmichette pour Noël avec des bons sentiments comme on les aime. Je doute qu’il y ait une quelconque envie ou idée d’améliorer la connaissance et la visibilité des Sourds (Mise à jour du 22/12/2014 : dans ce débat (pas de sous-titres, pas de LSF), un Éric Lartigau quelque peu cripsé confirme bien mes doutes). Ceci est complètement différent du film Marie Heurtin qui a rendu Ariana Rivoire visible, et fait qu’elle a donné des interviews en LSF à la télé (LSF<-> français, pas de sous-titres) ainsi que Noémie Churlet. Voilà une bonne couverture médiatique pour les Sourds. Pour ce qui est d’Isabelle Carré, l’actrice entendante qui joue Sœur Marguerite ? Eh bien, de ce que j’ai vu (LSF-> français, pas de sous-titres), ce rôle l’a rendue sacrément sensible à la cause sourde et elle en a été complimentée.

Pour moi, dire qu’un film comme “La Famille Bélier” est un bon outil qui va aider à diffuser des connaissances sur les Sourds et la langue des signes française, c’est comme dire que des entendants qui font du chant signé dans leur voiture sont une superbe façon de découvrir la culture sourde. Au final, la question est la suivante : toute publicité est-elle de la bonne publicité, ou, toute prétendue “ouverture” est-elle bonne à prendre ?

Mise à jour du 24.12.2014 : vous pouvez lire un approfondissement de ce post ici et une critique du film .

Tags: Deaf, cinema